revues@enssib.fr
 
Edition de revues scientifiques

 

  Monique Legentil-Galan
Directeur de CNRS périodiques


Éditeur

Définition du terme Éditeur
Rôle de l'éditeur
Contrat revue/éditeur
Les différents types d'éditeurs en Sciences Technique et Médecine
Les différents types d'éditeurs en Sciences Humaines et Sociales

Les différents types d'éditeurs
en Sciences Humaines et Sociales

Bien que nombre de revues anglophones figurent dans les catalogues de gros éditeurs internationaux (Elsevier, Blackwell Publisher...) ou encore de Presses universitaires étrangères, l’édition des Sciences Humaines et Sociales a un autre visage que le précédent. Presque totalement privées d’enjeux économiques ou technologiques immédiats, nationaux ou internationaux, les recherches de ces domaines ont continué à être véhiculées dans de nombreux organes de publication traditionnels, édités au sein de structures diverses, en majorité nationales. De faible périodicité (le plus souvent trimestrielle), et de tarifs bas ou moyennement élevés, les revues ont continué à exister jusqu’à ce qu’une crise générale affecte le secteur d’édition, concomitante à la période de récession économique des pays occidentaux : multiplication du nombre d’ouvrages des sciences sociales ou humaines publiés, photocopillage au détriment des achats, cessation des souscriptions d’abonnements par les particuliers ont abouti à une régression des ventes compromettant l’équilibre économique du secteur.

Quelques reconfigurations ont vu le jour : guidées par un souci de rentabilité et de recentrage de leurs activités, certaines maisons d’édition ont éliminé de leurs catalogues les titres de ces domaines pour ne plus se concentrer que sur les revues de sciences, techniques ou médecine, plus lucratives (rapport de 10 et plus sur les tarifs d’abonnement). D’autres ont maintenu leur production, mais en majorant leurs tarifs d’abonnement ou en abaissant leurs interventions et leurs charges au plus bas (cf. préparation en "pré-presse" des textes par les auteurs). L’édition des titres parvient ainsi à être renvoyée de plus en plus souvent aux scientifiques ou à leurs structures d’appartenance : les services d’édition universitaire, les établissements publics de recherche, les sociétés savantes.

Ces structures s’étant très fortement investies dans l’édition par tradition, la production totale reste vivante mais éclatée, frappée d’une fragilité structurelle préoccupante : le bénévolat dont font preuve les scientifiques impliqués dans l’animation et la préparation technique des revues atteint ses limites lorsque les tâches supplémentaires d’enseignement, de direction de thèses, de mission, d’administration diminuent la disponibilité de chacun.

Les éditeurs français des revues de Sciences humaines et sociales sont très souvent des sociétés savantes, créées parfois depuis plus d’un siècle et consacrées à un objet de recherche ou d’érudition vaste (la préhistoire par exemple, l’anthropologie, la géographie, la musicologie) ou plus étroit (l’histoire du théâtre, les études religieuses, etc.). Ces sociétés savantes françaises publient généralement un seul titre mais totalisent un grand nombre des revues éditées.

A côté d’elles, quelques maisons d’édition spécialisées et reconnues dans un domaine ou dans une aire de recherche comme le droit, la philosophie, l’orientalisme (Dalloz, LGDJ, Vrin, de Boccard, Peeters…) ; s’y ajoutent des presses universitaires ou des services communs d’universités (Grenoble, Toulouse le Mirail, le Septentrion, la Sorbonne, etc.), des établissements publics éditeurs (l’EHESS) ou des filiales de ces établissements (les Presses de Sciences Po). Citons le cas particulier des Presses Universitaires de France (PUF), qui créées sous statut de coopérative (modifié en 1999) se sont investies dans une grande diversité de produits d’édition (monographies, dictionnaires, collections…) au sein desquels les revues occupent une place importante.

Mise à jour : lundi 29 janvier 2001
Droits d'auteur réservés Monique Legentil-Galan - janvier 2001

 

 
édition
  éditeur
organisation
contenu
conseils
économique
marketing
juridique
usages
technique
services
étude de cas
débats

Accueil

   
   

Arborescence du site Crédits/contacts
Site optimisé
en 800X600
pour Netscape 4
et IE4

 

 

Toute reproduction à des fins autres que strictement personnelles et notamment toute reproduction destinée à une publication électronique, papier, ou audio, destinée à des tiers, est strictement prohibée et constitutive du délit de contrefaçon.