revues@enssib.fr
 
Edition de revues scientifiques

 

  Monique Legentil-Galan
Directeur de CNRS périodiques

Organisation du travail éditorial

Comités liés à la revue
Procédure d'évaluation
Instructions aux auteurs
Cession des droits

Comités liés à la revue

Une revue de recherche s’adresse à une communauté de scientifiques, nationale ou internationale : en publiant à périodicité régulière les résultats récents des travaux de recherche qui lui sont soumis ou qu’elle sollicite, elle certifie, valorise et permet d’archiver les avancées significatives des savoirs scientifiques… Son objectif peut être de structurer une communauté ou d’en offrir la vitrine; selon le but visé, elle s’inscrit dans son temps en ajoutant aux articles de fond ou de synthèse qu’elle recueille, des débats, des notes brèves, des bibliographies critiques, des résumés de thèses…

Condition du bon fonctionnement et de la qualité de la publication, mais aussi de son poids et de son espérance de vie au sein du dispositif éditorial international du domaine, une revue résulte d’une organisation scientifique en plusieurs instances éditoriales qui définissent une politique scientifique et la mettent en œuvre. Par souci de simplification, chacune d’elles sera présentée ci-après sous l’intitulé de Comité, même si les termes de Conseil, de Bureau, de Secrétariat modifient leur appellation d’une revue à l’autre. Idéalement, une revue se dote de trois instances : l’instance scientifique, l’instance de lecture, l’instance de rédaction.

- le Comité scientifique ou Comité de Direction est composé de personnalités fortement reconnues dans la communauté : au delà de la caution scientifique qu’il apporte à la publication, il a pour rôle d’analyser les besoins de la discipline, de définir la politique éditoriale à développer et les objectifs à atteindre (typologie des articles et des auteurs, diversité et équilibre thématique, rôle de vitrine ou de structuration, étendue de visibilité…); il procède régulièrement à l’évaluation de l’activité de la revue dans son champ et à son positionnement parmi les publications concurrentes; par leur notoriété, les membres du Comité ont aussi vocation à promouvoir la revue et à susciter la soumission d’articles de qualité.

- le Comité de Lecture, constitué en instance ou informel selon les revues, regroupe les différents lecteurs ou "referees" invités à expertiser les articles avant publication : rejet, demande de remaniement, acceptation en l’état sont autant d’avis que peut émettre un expert, spécialiste reconnu d’un champ, après lecture critique d’un manuscrit; la nouveauté des résultats, l’intérêt de l’hypothèse, la qualité de la démons tration, la force de l’appareil critique, la forme du discours, la clarté des illustrations sont les voies d’exploration que suivent les Lecteurs pour se prononcer en faveur de la publication ; les revues à "Comité de lecture" garantissent généralement un minimum de deux expertises par manuscrit, voire une troisième en cas d’avis contradictoires, assurées le plus souvent anonymement.

- présidé par un Rédacteur en Chef et composé de Rédacteurs associés ou de rédacteurs en contact permanent, le Comité de Rédaction rassemble les compétences à la fois scientifiques et organisationnelles nécessaires à la réalisation de la revue et à l’application de la politique éditoriale, des règles de sélection et du rythme de publication définis; la fabrication des numéros est de sa responsabilité : réuni périodiquement, ou communiquant par réseau, il est le destinataire et le premier lecteur des contributions qui lui sont soumises ou qu’il sollicite et dont il organisera les expertises à l’extérieur du Comité; du rôle d’incitateur d’information destinée à alimenter les différentes rubriques qui composent la revue, il passe à celui d’animateur, d’interface experts-auteurs-membres des comités, puis à celui de décideur : il définit les sommaires, assure l’équilibre thématique des fascicules, programme les numéros spéciaux…; à sa charge s’ajoutent les traductions, les indexations, la rédaction ou le contrôle des résumés des contributions… jusqu’à la parution du produit fini sous forme imprimée ou électronique, en relation avec ses partenaires techniques d’impression et/ou d’édition.

Pivot d’une revue, le secrétariat technique de rédaction est le plus souvent rattaché au Comité de rédaction et intégré à la communauté scientifique : il réceptionne et enregistre les contributions, organise les réunions des membres de la rédaction, assure les tâches matérielles de circulation des manuscrits pour les expertises, entretient les relations avec les auteurs, prépare les textes, vérifie les bibliographies, suit les étapes de fabrication, relit et corrige les épreuves… Selon l’organisation de l’édition de la revue, il peut être conduit à assurer la mise en page des textes pour livrer à l’éditeur la version définitive des fascicules à publier ; il peut lui incomber en outre d’assurer la gestion de la diffusion de la revue et de sa promotion.

La complémentarité des instances aboutit ainsi à créer un réseau actif dans lequel chaque membre se tient à l’œuvre ; généralement bénévole mais contribuant à accroître une notoriété déjà acquise, la participation des scientifiques aux revues s’inscrit dans le prolongement des activités de recherche développées au sein des institutions publiques de recherche ou d’enseignement.

Mise à jour : lundi 29 janvier 2001
Droits d'auteur réservés Monique Legentil-Galan - janvier 2001

 

 
édition
  éditeur
organisation
contenu
conseils
économique
marketing
juridique
usages
technique
services
étude de cas
débats

Accueil

   
   

Arborescence du site Crédits/contacts
Site optimisé
en 800X600
pour Netscape 4
et IE4

 

 

Toute reproduction à des fins autres que strictement personnelles et notamment toute reproduction destinée à une publication électronique, papier, ou audio, destinée à des tiers, est strictement prohibée et constitutive du délit de contrefaçon.