revues@enssib.fr
 
Edition de revues scientifiques

 

  Monique Legentil-Galan
Directeur de CNRS périodiques

Organisation du travail éditorial

Comités liés à la revue
Procédure d'évaluation
Instructions aux auteurs
Cession des droits

Procédure d'évaluation

Comme dit supra (cf. Comité de lecture), le rôle de certification des connaissances assumé par les revues scientifiques suppose l’instauration de procédures rigoureuses de sélection des textes.

Pour y parvenir, les équipes d’animation des revues élaborent le plus souvent des grilles d’évaluation qui regroupent les critères d’analyse scientifique et technique des textes conformes aux objectifs poursuivis. Ces grilles seront communiquées aux experts comme guide de lecture et comme support à la rédaction des rapports.

Les équipes d’animation ont à charge de constituer leurs propres réseaux nationaux ou internationaux de lecteurs, spécialistes des domaines traités, qu’elles solliciteront pour évaluer les manuscrits reçus. Elles auront encore à charge d’en assurer la visibilité en faisant connaître leur composition dans les pages de la revue, sous forme de liste intégrale stable si le réseau est préétabli, ou de liste périodique mentionnant les experts consultés à l’occasion d’un fascicule ou au cours de l’année  selon le souhait de rompre l’anonymat des expertises vis à vis des auteurs, la rédaction pourra attacher le nom des experts à chacun des articles publiés.

Au delà de l’affichage de listes nominatives, la procédure d’expertise et de sélection figurera dans les lignes de présentation de la publication ou dans les instructions aux auteurs situées dans un espace dédié au sein des revues.

Mise à jour : lundi 29 janvier 2001
Droits d'auteur réservés Monique Legentil-Galan - janvier 2001

 

 
édition
  éditeur
organisation
contenu
conseils
économique
marketing
juridique
usages
technique
services
étude de cas
débats

Accueil

   
   

Arborescence du site Crédits/contacts
Site optimisé
en 800X600
pour Netscape 4
et IE4

 

 

Toute reproduction à des fins autres que strictement personnelles et notamment toute reproduction destinée à une publication électronique, papier, ou audio, destinée à des tiers, est strictement prohibée et constitutive du délit de contrefaçon.