revues@enssib.fr
 
Economique

 

  Benoît Epron
Doctorant en sciences de l'information


Elements pour l'appréciation des coûts

Numérisation
OCRisation
Conversion
Stockage
Création des méta-données et indexation
Mise en ligne
Paiement électronique / Gestion des abonnements

Conversion

• Finalité
Cette conversion désigne la transformation de l'ensemble des articles provenant des auteurs dans des formats différents vers un format unique. Cette transformation permet par la suite une automatisation de certaines tâches (reconnaissance de styles pour le balisage, indexation…).
L'étape de conversion est sensiblement différente selon qu'elle s'effectue à partir d'un document électronique ou à partir d'un document papier. En effet, si cette étape s'inscrit dans un processus de rétro-conversion ou sur la base d'un document électronique, elle est relativement simple car on dispose d'un document dans un format que l'on a déjà choisi au préalable. La conversion se fait dans ce cas plus pour faciliter le travail de balisage ou le stockage.
La conversion des documents recueillis au format électronique se fait, comme dans le cas des articles papier après les phases de validation, mise en forme…

• Moyens et coûts
Le coût de cette opération dépend donc évidemment des formats de départ et d'arrivée. Dans cette optique, la création de feuilles de styles pour les auteurs, ou la définition de consignes de mise en page permet un gain de temps. De plus, il faut prendre en compte la disponibilité de compétences en interne ou en externe sur différents formats. En effet, si la conversion des documents en XML semble être une tendance de fonds de l'édition scientifique, les compétences nécessaires à la gestion et à l'utilisation de ce format sont encore peu répandues.

En terme de coûts, deux postes apparaissent prépondérants : la mise en place des systèmes de conversion automatisés et la conversion manuelle des formats non gérés par le système. Les coûts initiaux peuvent être très élevés si l'on souhaite mettre en place une automatisation forte des conversions. En fonction des volumes traités par la revue, il peut s'avérer plus rentable de conserver une procédure manuelle.

• Place dans le processus
Ces conversions doivent exploiter au mieux les informations déjà contenues dans les styles, on cherchera également à automatiser le plus possible cette étape. Le préalable à toute opération de conversion est la définition du format dans lequel on désire stocker et exploiter les documents. Dans le cas d'une revue, le choix doit se faire en fonction de la culture du public visé et du type de contenu des articles (certains formats sont plus destinés à la gestion des formules mathématiques par exemple). Il est également important de tenir compte des fonctionnalités usager que l'on souhaite mettre en place. En effet, des fonction de liens hypertextes ou la finesse de la recherche possible (texte intégral, par mots-clés), la gamme de formats envisageables ne sera pas la même.

Mise à jour : jeudi 17 janvier 2002
Droits d'auteur réservés Benoît Epron- janvier 2002

 

 
édition
économique
  étapes de création
appréciation des coûts
modèles de vente
marketing
juridique
usages
technique
services
étude de cas
débats

Accueil

   
   

Arborescence du site Crédits/contacts
Site optimisé
en 800X600
pour Netscape 4
et IE4

 

 

Toute reproduction à des fins autres que strictement personnelles et notamment toute reproduction destinée à une publication électronique, papier, ou audio, destinée à des tiers, est strictement prohibée et constitutive du délit de contrefaçon.