revues@enssib.fr
 
Economique

 

  Benoît Epron
Doctorant en sciences de l'information


Elements pour l'appréciation des coûts

Numérisation
OCRisation
Conversion
Stockage
Création des méta-données et indexation
Mise en ligne
Paiement électronique / Gestion des abonnements

Stockage

• Finalité
Le stockage des documents se fait à deux niveaux, le premier niveau est celui du document numérisé et le second celui du document converti.
Dans le premier cas, ce stockage se fait donc au format image, avant OCRisation. Cette étape n'est pas négligeable, notamment car les documents ou fichiers stockés constitueront, en fonction de la politique retenue par la revue, le matériel accessible aux utilisateurs. Ce type de stockage doit être choisi en fonction de critères de sécurité et de conservation, mais aussi de capacité et de vitesse d'accès simultanés.
Dans le second cas, les documents stockés sont les documents électroniques ou les documents numérisés convertis. Cette étape de préservation vient comme une couche additionnelle au stockage des documents numérisés. De la même manière que dans le premier cas, l'accès éventuel des utilisateurs à ces fichiers entraîne les mêmes critères de capacité et de vitesse d'accès.

• Moyens et coûts
Au niveau des coûts, le stockage représente un coût principalement technique. Ce coût est relativement faible en raison de la baisse du coût de l'espace disque. A ce coût doit être néanmoins ajouté celui des serveurs et des connexions d'accès. Ces points seront abordés dans la partie mise en ligne. Le niveau de sécurité et les critères de qualité de service influent fortement sur le budget global de cette phase (réplication des données sur plusieurs sites géographiques, installation dans des espaces sécurisés, et capacité du serveur).

• Place dans le processus
Le stockage et la conservation des documents numérisés à ce niveau constituent un matériau de base dans le cas d'une conversion future dans un nouveau format. Si à terme le format de conversion choisi après OCRisation se révèle obsolète, il peut être plus intéressant de recommencer la phase de conversion en partant du document numérisé. Dans tous les cas, la conservation de la version numérisée des documents répond à une optique patrimoniale au même titre que la conservation des versions papier. Elle doit donc bénéficier de la même attention et d'un niveau de sécurité similaire.

Mise à jour : jeudi 17 janvier 2002
Droits d'auteur réservés Benoît Epron- janvier 2002

 

 
édition
économique
  étapes de création
appréciation des coûts
modèles de vente
marketing
juridique
usages
technique
services
étude de cas
débats

Accueil

   
   

Arborescence du site Crédits/contacts
Site optimisé
en 800X600
pour Netscape 4
et IE4

 

 

Toute reproduction à des fins autres que strictement personnelles et notamment toute reproduction destinée à une publication électronique, papier, ou audio, destinée à des tiers, est strictement prohibée et constitutive du délit de contrefaçon.