revues@enssib.fr
 
Economique

 

  Benoît Epron
Doctorant en sciences de l'information


Elements pour l'appréciation des coûts

Numérisation
OCRisation
Conversion
Stockage
Création des méta-données et indexation
Mise en ligne
Paiement électronique / Gestion des abonnements

Mise en ligne

Les différents aspects de la mise en ligne sont ici évoqués dans le cadre de la création par l'éditeur de son propre site Internet. Les postes budgétaires présentés respectent une certaine chronologie dans la mise en place d'un site Internet.

• Achat de nom de domaine
Le choix de l'extension est fonction du statut juridique de l'entité gérant la revue ou le site Web. En effet, l'achat d'un nom de domaine en .fr est lié à la présentation d'un extrait du registre du commerce Kbis prouvant l'existence de la société et le rapport entre le nom de domaine souhaité et la marque exploitée par l'entreprise. Les critères de choix du prestataire de gestion du nom de domaine sont également liés à des aspects techniques tels que l'hébergement du site, la maintenance du site, la redirection du nom de domaine. Enfin, le coût d'un nom de domaine est fonction de l'extension souhaitée et des prestations associées. Un nom de domaine en .fr coûte entre 152 € et 300 €. Pour ce type de nom de domaine il faut consulter l'AFNIC . Un nom de domaine en .com, .org, ou .net est moins coûteux puisqu'il se situe à partir de 12 € par an.

• Achat de matériel / logiciel
L'achat de matériels et logiciels est un poste difficile à évaluer du fait de la grande diversité des situations envisageables et de l'évolution permanente des produits. De plus le choix de l'environnement logiciel est lié au choix d'un certain nombre de standards de production ou de traitement. Cet environnement mouvant incite à ne pas négliger le poste Maintenance du site.

• Hébergement et accès
L'hébergement du site Web peut se faire suivant deux options : un hébergement en interne dans l'hypothèse où l'entreprise commerciale/l'université dispose du matériel et de la connexion Internet suffisants; sinon, l'hébergement se fait chez un prestataire extérieur. Le choix de l'une ou l'autre option doit se faire en tenant compte d'un certain nombre de points : coût, facilité de mise à jour, présence des compétences en interne. Les orientations prises dans ce module conditionnent un certain nombre de modules notamment le recrutement de compétences ou le fonctionnement du site ainsi que les moyens d'accès réseau mis en place.

• Création / Mise en place
En fonction des ressources présentes en interne, la création de l'infrastructure du site peut être externalisée ou réalisée en interne. De ce choix stratégique découle un grand nombre d'éléments. La différence en terme de coûts et surtout de mode de fonctionnement lors de la phase de réalisation peut être importante. Quel que soit le mode de réalisation choisi, une formalisation des besoins doit être réalisée par un cahier des charges. Ce travail préalable représente un investissement temps non négligeable.

• Maintenance du site
La constante évolution logicielle implique d'anticiper des évolutions du site en terme d'interface ou de technologies employées. Cette fonction peut être couplée à une fonction de maintenance technique.

• Fonctionnement du site
La mise en forme des publications en fonction des feuilles de styles ou/et l'intégration des éléments de structure conformes à la DTD nécessitent des ressources humaines conséquentes. Dans le fonctionnement du site il faut également inclure l'ensemble des éléments de gestion administrative et de ressources inhérents au site. Enfin, est inclue dans ce module une partie de l'activité de relecture.

Mise à jour : jeudi 17 janvier 2002
Droits d'auteur réservés Benoît Epron- janvier 2002

 

 
édition
économique
  étapes de création
appréciation des coûts
modèles de vente
marketing
juridique
usages
technique
services
étude de cas
débats

Accueil

   
   

Arborescence du site Crédits/contacts
Site optimisé
en 800X600
pour Netscape 4
et IE4

 

 

Toute reproduction à des fins autres que strictement personnelles et notamment toute reproduction destinée à une publication électronique, papier, ou audio, destinée à des tiers, est strictement prohibée et constitutive du délit de contrefaçon.