revues@enssib.fr
 
Expertise technique et organisationnelle

 

  Guylaine Beaudry,
Gérard Boismenu
De la revue papier à la revue électronique

Nouvel environnement et revue savante
Une transition

Le défi de la publication électronique peut être vu comme une importante occasion à exploiter pour la revue. Certes, on doit y voir un moyen pour améliorer ses conditions de diffusion, mais c'est aussi progressivement une formidable situation qui incite à repenser la "forme" revue, ainsi que le mode de formalisation et de communication des résultats de recherche.

Nouvel environnement et revue savante

Le défi consiste à s'approprier les technologies de l'information afin de les mettre au service de la communication scientifique. La transition touche tout autant la valorisation et l'exploitation des résultats de recherche, la communication des travaux, les instruments de recherche et le rôle de l'éditeur que les composantes de la chaîne de la communication scientifique - partant des auteurs, en passant par l'éditeur et les bibliothèques, jusqu'au chercheur-lecteur.

La diffusion électronique des revues savantes et des autres genres de documents universitaires font en sorte que le repérage et la consultation de la documentation de recherche procèdent, pour une bonne part, selon des conditions entièrement renouvelées. Ce nouvel environnement a un impact majeur sur les pratiques d'exploitation et de formalisation des résultats de recherche dans la conception et la rédaction des textes (articles, thèses, communications, etc.). Les auteurs-chercheurs doivent se doter d'habiletés indispensables permettant de connaître et même d'exploiter les fonctionnalités offertes par le traitement électronique des textes, afin de participer au bouleversement de l'univers de référence dans le domaine de l'exploitation et de la diffusion des résultats de la recherche.

La transition à l'électronique sera sur la bonne voie lorsque, avec ou sans version imprimée conventionnelle de la revue en parallèle, la version électronique du texte sera considérée première, et conçue comme telle, et non plus une simple vitrine électronique d'un document imprimé, écrit en intériorisant les contraintes du papier. On ne peut pourtant se cacher qu'actuellement la version électronique de la revue est d'abord une translation de la version imprimée vers le numérique. C'est que, tout en étant dans un nouvel environnement, les pratiques de rédaction et d'édition restent assez conventionnelles. D'ailleurs, plusieurs revues uniquement électroniques adoptent un comportement peu original eu égard aux usages confirmés dans l'environnement imprimé.

Une réflexion sur la façon de concevoir la revue, sa forme d'existence et les pratiques que cela peut induire devrait s'imposer. Le chercheur et la revue savante sont appelés à participer au renouvellement des conditions d'élaboration et de transmission des contenus par lesquels ils communiquent les résultats de recherche. Cette réflexion, et les innovations qu'elle peut susciter, dépendent de la sensibilité des directions de revue, mais certainement des secteurs disciplinaires et des types de document que cela suppose. C'est ainsi que, selon les secteurs, on jugera avec plus ou moins d'intérêt la possibilité d'intégrer dans le corps de la revue des éléments multimédias, des liens hypertextes, des données dynamiques, etc.

L'introduction de l'électronique dans les activités de publication devrait éventuellement participer à une ré-ingénérie, tout autant des diverses étapes qui ponctuent le processus éditorial que de la façon de travailler, depuis la soumission des articles jusqu'à leur diffusion en version électronique. L'effet de l'introduction des processus électroniques ne sera certainement pas instantané et suivra des rythmes, difficile à prévoir.

Mise à jour : vendredi 23 février 2001
Droits d'auteur réservés Guylaine Beaudry / Gérard Boismenu - février 2001

 

 
édition
économique
marketing
juridique
technique
  papier / électronique
infrastructure
version électronique
diffusion
archivage
glossaire
bibliographie
usages
services
étude de cas
débats

Accueil

   
   

Arborescence du site Crédits/contacts
Site optimisé
en 800X600
pour Netscape 4
et IE4

 

 

Toute reproduction à des fins autres que strictement personnelles et notamment toute reproduction destinée à une publication électronique, papier, ou audio, destinée à des tiers, est strictement prohibée et constitutive du délit de contrefaçon.