revues@enssib.fr
 
Expertise technique et organisationnelle

 

  Guylaine Beaudry,
Gérard Boismenu
L'archivage

L'obsolescence technologique
Les formats d'archivage et de conservation
Les supports d'archivage et de preservation
Les stratégies employées dans les divers projets
Garantir l'intégrité et l'authenticité des textes
La responsabilité de la conservation et de l'archivage

La conservation des revues savantes est assurée par différents organismes : bibliothèques, centres d'archives et éditeurs, suivant des procédures et méthodes, polies par les ans. Si toutes les règles de l'art sont suivies, on peut affirmer sans crainte qu'un document papier sera encore lisible dans 500 ans. Il est difficile de faire une telle affirmation pour les documents numériques. Tout comme on l'a fait pour la préservation du papier, les procédures permettant d'assurer la pérennité de l'accès aux documents numériques sont en train de se définir. Dans le cas des revues savantes, il s'agit là d'une question fondamentale. D'abord, parce que les revues savantes représentent un investissement important en temps et en argent. Ensuite et surtout, parce que ces revues colligent l'histoire et l'évolution des disciplines et qu'elles font partie de notre patrimoine intellectuel et culturel.

Plusieurs aspects sont à considérer dans le développement d'une stratégie de préservation et d'archivage des revues savantes sur support numérique. Le problème peut paraître simple à première vue : il s'agit en somme de faire transiter des bits d'information vers le futur. Pourtant, le défi de la préservation de l'information numérisée ne sera relevé qu'avec l'adoption d'une stratégie impliquant plusieurs acteurs et portant autant sur les supports physiques que sur les formats d'encodage.

L'obsolescence technologique

Les mesures de conservation visent à contrer le problème de l'obsolescence technologique, en premier lieu l'obsolescence physique. Pour comprendre le problème, on n'a qu'à évoquer les disquettes de 8 pouces, introduites sur le modèle 3310 d'IBM en 1979, ou même les disquettes de 5 pouces, introduites en 1980 sur les premiers ordinateurs personnels, qui sont illisibles avec les ordinateurs d'aujourd'hui. 20 ans à peine ! on ne parle pas ici de textes écrits par des Sumériens !

Le rafraîchissement routinier des données assure de conserver le flot de bits en bon état, mais il faut également lutter contre l'obsolescence des logiciels : pensons ici au logiciel WordStar, fort populaire il y a à peine 15 ans, pensons aussi aux multiples versions d'un même logiciel qui paraissent à intervalle régulier.

Mise à jour : vendredi 23 février 2001
Droits d'auteur réservés Guylaine Beaudry / Gérard Boismenu - février 2001

 

 
édition
économique
marketing
juridique
technique
  papier / électronique
infrastructure
version électronique
diffusion
archivage
glossaire
bibliographie
usages
services
étude de cas
débats

Accueil

   
   

Arborescence du site Crédits/contacts
Site optimisé
en 800X600
pour Netscape 4
et IE4

 

 

Toute reproduction à des fins autres que strictement personnelles et notamment toute reproduction destinée à une publication électronique, papier, ou audio, destinée à des tiers, est strictement prohibée et constitutive du délit de contrefaçon.